Veuillez noter que les envois de MedicAlert peuvent être retardés en raison d'une interruption de travail à Postes Canada. Veuillez noter que les envois de MedicAlert peuvent être retardés en raison d'une interruption de travail à Postes Canada.
CONTACT   1 800 668-1507 CONNEXIONcart 0

60 ans à sauver des vies : l’histoire de Jane


mai 2020 Partagez avec   facebook   twitter

La première fois que Jane a entendu battre le cœur de son fils, elle se trouvait au service des urgences. Enceinte de 24 semaines, elle venait d’être extirpée de l’épave de sa voiture après un accident terrible, et elle ne savait pas si son enfant à naître avait survécu.

C’était en 1978. Jane se rendait de chez ses parents sur l’11th line, à Innisfil (Ontario), à la petite ville de Stroud pour faire des commissions quand un camion-citerne, qui venait de terminer une livraison, a reculé d’une allée sans la voir et a roulé par-dessus sa Dodge Dart.

Quand les ambulanciers sont arrivés sur place, Jane était inconsciente. Elle était à peine en train de revenir à elle quand ils ont tendu la main dans la voiture pour prendre son pouls. Là, sur son poignet, bien visible, se trouvait son bracelet MedicAlert.
Jane
 
« Je me rappelle qu’ils ont retourné le bracelet pour consulter les renseignements qui y figuraient. Ils ont dit spécifiquement que j’avais un identifiant MedicAlert. Encore aujourd’hui, je ne sais pas du tout s’ils ont appelé le service d’assistance téléphonique accessible 24 h sur 24, mais ils parlaient des renseignements gravés au dos de mon bracelet, et ils semblaient en savoir beaucoup au sujet du diabète de type 1. Selon moi, ils ont dû appeler pour obtenir des renseignements complémentaires et vérifier s’il y avait autre chose à savoir », a raconté Jane.

« Je pense qu’ils craignaient que je glisse en coma diabétique. Je ne pouvais pas bouger, mais j’étais inquiète pour le bébé. »

Quand l’équipe de secours a commencé son travail pour la sortir de l’épave, elle a pu leur dire qu’elle était enceinte.

Ils ont immédiatement changé d’équipement et lui ont placé un masque à oxygène sur le visage.

« Je ne pense pas avoir réussi à dire plus que ces quelques mots à ce moment-là, se rappelle-t-elle. MedicAlert a parlé en mon nom pour leur dire tout ce qu’ils avaient besoin de savoir. »

Cette pharmacienne, désormais à la retraite, s’estime très chanceuse.

« Les choses auraient pu se passer tellement plus mal encore. Je suis absolument convaincue que si je n’avais pas porté mon bracelet MedicAlert, tout aurait pu être différent. Finalement, mon genou et ma cheville ont été fracassés, et j’ai eu une fracture de l’os de la pommette. Mais ce ne sont pas les seules choses qu’ils traitaient. Grâce aux renseignements figurant sur mon bracelet et au contenu de mon dossier médical chez MedicAlert, ils surveillaient également l’évolution de ma maladie et la santé de mon enfant à naître. »

Cet accident de voiture a marqué un tournant décisif dans la vie de Jane.

« Je suis diabétique depuis l’âge de sept ans. Quand j’étais plus jeune, mes parents étaient là pour me protéger. Quand je suis entrée à l’université et que j’ai déménagé à Toronto, je me suis procuré mon premier bracelet MedicAlert parce que je n’avais pas de sac à main et je voulais être certaine que si jamais quelque chose devait m’arriver, les gens sauraient que j’avais le diabète de type 1. Je n’avais jamais imaginé que je serais un jour victime d’un grave accident et que mon bracelet MedicAlert contribuerait à me sauver la vie, mais aussi à sauver celle de mon fils. »

Après son accident, Jane a distribué sans relâche d’innombrables brochures sur MedicAlert à ses patients du Shoppers Drug Mart d’Innisfil, où elle a travaillé pendant plus de 30 ans. Elle a rapidement mentionné que selon sa propre expérience, MedicAlert n’a absolument rien à voir avec les identifiants génériques vendus dans sa pharmacie.

« Grâce aux renseignements détaillés contenus dans votre base de données, à la ligne téléphonique d’urgence accessible 24 heures sur 24 et aux renseignements personnalisés gravés selon les normes internationales, MedicAlert se démarque très clairement de tous les autres produits existants. »

Jane recommande en particulier MedicAlert aux enfants, également. « Quand on porte un identifiant depuis notre enfance, cela devient simplement une partie de nous-même. »

« En tant que professionnelle de la santé, je constate les avantages immenses qu’apporte MedicAlert, explique-t-elle. En tant qu’abonnée qui en ai moi-même bénéficié, je peux dire en toute honnêteté qu’il s’agit d’un outil qui sauve des vies. Et je le sais. J’en ai été témoin. Mon fils me rappelle constamment que les choses auraient pu se passer très différemment si mon identifiant n’avait pas été à mon poignet ce jour-là. »
 
 
Découvrez d’autres blog >> Partagez avec  facebook   twitter