CONTACT   1 800 668-1507 CONNEXIONcart 0

Une mère active, et vivant avec l'épilepsie, est reconnaissante envers le soutien continu qu'elle obtient avec MedicAlert


avril 2020 Partagez avec   facebook   twitter

MedicAlert est arrivée dans la vie de Marilyn Peter juste au bon moment, soit trois semaines avant qu'elle ne subisse une crise épileptique très grave.
 
Marilyn était en réunion avec son avocat au moment où elle a appris l'existence de MedicAlert et des services offerts. Il lui a recommandé de s'inscrire sans tarder étant donnés ses antécédents médicaux avec l'épilepsie.
 
« Avant de connaître MedicAlert, je devais enseigner à mes jeunes enfants comment reconnaître les signes d'une crise et ce qu'il faut faire dans ce cas. C'était un peu stressant de devoir les mettre dans cette situation, et aussi le fait que ceci ne tenait pas compte des moments où je me trouvais seule », explique Marilyn. « Quand mon avocat m'a parlé de MedicAlert, je me suis sentie tellement soulagée de savoir qu'il y avait une organisation qui pouvait enfin être ma voix si une urgence devait survenir.»
 
Quelques semaines après avoir joint MedicAlert, Marilyn est allée visiter la Colombie-Britannique et a subi une crise d'épilepsie juste en face d'une pharmacie. Elle est tombée par terre, un garde de sécurité a reconnu son bracelet MedicAlert et a précipité quelqu'un pour appeler une ambulance.
 
« Je me souviens avoir ressenti une grande panique quand tout est devenu noir et embrouillé. Je ne pouvais plus entendre et j'étais inquiète que les gens ne sachent trop ce qui se passait », se rappelle Marilyn. « Ce qui est terrible avec l'épilepsie c’est que parfois, les gens confondent les symptômes avec d'autres maladies et ne savent pas comment aider. La première chose dont je me souviens est d'avoir entendu le gardien de sécurité demander qu’on appelle une ambulance, c’est parce qu'il avait vu mon bracelet. Je suis tellement heureuse qu'il se trouvait là et, grâce à mon identification MedicAlert, il a su quoi faire. »
 
Il y a eu d'autres incidents depuis, où Marilyn s'est fiée à son bracelet MedicAlert et elle a constaté que la sensibilisation générale aide vraiment, même avec le grand public.
 
« J'ai déjà subi d'autres crises alors que je me trouvais en transport en commun, et les gens ont regardé pour voir si je portais un bracelet MedicAlert. C'est tellement rassurant de savoir que de parfaits inconnus sont conscients de MedicAlert et que ce bracelet procure les informations que je ne suis pas en mesure de communiquer au moment où je subis une crise. »
 
Découvrez d’autres « nouvelles » >> Partagez avec  facebook   twitter