CONTACT   1 800 668-1507 CONNEXIONcart 0

Aider dans les situations d’urgence : une journée dans la vie d’un ambulancier


avril 2020 Partagez avec   facebook   twitter

Mise à jour
 
Ce témoignage a été écrit en janvier 2020. En avril 2020, Devin a fourni cette mise à jour dans le contexte de la pandémie de la COVID-19.

Ces temps difficiles mettent à l'épreuve notre résilience collective et notre capacité à nous adapter et à sortir gagnants; ils offrent aussi des occasions de laisser filtrer l’espoir, l’amour et le courage. Face à une telle adversité, il est important d'écouter nos responsables de la santé publique et de suivre leurs directives. Ce sont des experts dans le maintien de la sécurité et de la santé des communautés.

Il est tout aussi important de continuer à se traiter mutuellement avec bienveillance et respect en cette période d’adaptation à notre nouvelle réalité. Se montrer bienveillants les uns envers les autres contribue à alléger le fardeau qui pèse sur chacun d’entre nous et apporte de la joie à un moment où le monde en a le plus besoin.

MedicAlert joue un rôle crucial pour assurer la sécurité des personnes, même lorsqu'elles sont à la maison. MedicAlert permet un accès rapide et facile à des renseignements médicaux cruciaux en cas d'urgence.
 
Devin Reynolds, ambulancier, Opérations aériennes chez Ornge
Paramedic Devin Reynolds

Aider dans les situations d’urgence : une journée dans la vie d’un ambulancier


« Lorsque nous sommes dans l’impossibilité de savoir ce qui ne va pas, il y a toujours des risques. C'est dans ces cas-là que MedicAlert fait vraiment pencher la balance. » – Devin Reynolds, ambulancier

Pour l'ambulancier Devin Reynolds, il n'est pas facile de décrire une journée typique dans son travail. Chaque journée est différente et imprévisible, et dépend entièrement de la nature des urgences qui se présentent. Un appel peut le conduire à aider un jeune en pleine crise de santé mentale et moins d'une heure plus tard, il peut être appelé à aider une personne âgée atteinte d'une maladie chronique. Parfois, il doit transporter la personne au service des urgences, tandis qu’à d’autres moments, il lui suffit de prodiguer les premiers soins, de donner des conseils et d’apporter du soutien.
 
« Nous rencontrons les gens là où ils sont, et nous les aidons à surmonter une situation difficile », explique Devin, qui travaille pour les services ambulanciers de Middlesex-London, ajoutant que chaque jour, lui et son partenaire répondent à entre quatre et dix appels d'urgence. « On ne nous appelle pas quand tout va comme sur des roulettes, ça, c’est clair. »

Devin était au secondaire quand il a décidé que ce qu'il voulait faire le plus était d'aider autrui, une vocation qu'il étend au-delà de ses tâches professionnelles normales. En effet, à la fin de l'été 2019, il s'est rendu avec 12 autres professionnels de la santé à Abaco, aux Bahamas, en tant que membre de l'équipe d'intervention en cas de catastrophe de Humanity First Canada, pour soutenir la clinique locale après le passage de l'ouragan Dorian. Pendant deux semaines et demie, il a aidé le personnel de la clinique et a aussi contribué à réparer le bâtiment et rétablir l'électricité et l'eau courante.
 
« C'est un privilège de servir les autres, surtout dans une situation aussi intense, affirme Devin. Je suis rentré chez moi avec un désir renouvelé d'aider les personnes plus démunies que moi. »
 
Parfois, [les personnes en situation de crise] sont incapables d'expliquer ce qui ne va pas ou même de dire leur nom. Dans de telles situations, Devin est toujours soulagé lorsque ces personnes portent un identifiant MedicAlert.

« Que ces personnes soient confuses, aient un niveau de conscience altéré ou soient même incapables de répondre à des questions, MedicAlert nous fournit beaucoup d’information afin que nous n'ayons pas à poser de questions sur les antécédents médicaux ou les médicaments. Nous pouvons chercher l’identifiant, voir ce qui est écrit dessus et appeler la ligne téléphonique d’urgence si nous avons d'autres questions, explique Devin. Cela nous permet de prodiguer plus facilement des soins et, nous l’espérons, d’assurer une meilleure issue à la situation. »
 
« Lorsque nous sommes dans l’impossibilité de savoir ce qui ne va pas, il y a toujours des risques. C'est dans ces cas-là que MedicAlert fait vraiment pencher la balance. » – Devin Reynolds, ambulancier
 
En mai 2018, Devin a justement fait l’expérience d’une telle situation. Ce jour-là, lui et son partenaire ont répondu à un appel dans une rue très fréquentée de London. Il y avait beaucoup de circulation ce jour-là, et un homme âgé était tombé et s'était cogné la tête. Lorsque Devin et son partenaire sont arrivés, l'homme était si confus qu'il ne savait même pas son nom ni où il se trouvait. Devin a repéré l’identifiant MedicAlert sur son poignet, qui indiquait qu'il était atteint de démence. Il a immédiatement appelé la ligne téléphonique d'urgence de MedicAlert, a pu obtenir son nom et le numéro de téléphone de son épouse, et a pu apprendre qu'il prenait également un médicament anticoagulant – des renseignements cruciaux pour les médecins qui l'ont ensuite soigné à l'hôpital.
 
« Nous n'avions pas d'autre moyen de l'identifier parce qu'il n'avait pas ses papiers d’identité sur lui », dit Devin, ajoutant que le fait de savoir quels médicaments l’homme prenait a permis aux médecins de déterminer les traitements ou les médicaments à utiliser ou à éviter. « Ça fait peur quand même de penser à ce qui aurait pu lui arriver si nous n’avions pas pu obtenir ces renseignements. »
 
Ce qui s'est passé ce jour-là a valu à Devin de recevoir le prix Legend of the Call 2019 de MedicAlert Fondation Canada. Cette distinction est décernée chaque année à un intervenant d'urgence canadien qui a fait preuve d'un rendement exceptionnel dans l’application du protocole Regarder – Lire – Appeler de MedicAlert pour protéger et sauver la vie d'une personne dans le besoin. C'est un prix qu'il a reçu avec honneur et humilité.
 
« Lorsque nous sommes dans l’impossibilité de savoir ce qui ne va pas, il y a toujours des risques. C'est à ce moment-là que MedicAlert fait vraiment pencher la balance, explique Devin. Je savais dès mon plus jeune âge que je voulais aider les gens, et en ce sens, ce travail représente pour moi la carrière idéale », affirme Devin.
 
 
Découvrez d’autres « nouvelles » >> Partagez avec  facebook   twitter